PARTAGER

Les pages de l’histoire du rap sont malheureusement constellées d’évènements sanglants, et si la plupart finissent par sortir des esprits, certaines dates demeurent à jamais marquées d’une croix. Le 13 septembre 1996, date du décès de Tupac Shakur, est certainement la plus tristement célèbre d’entre elles. Le 18 juin 2018, date de la mort des rappeurs XXXTentacion et Jimmy Wopo, figure désormais parmi ces dates. Pour être honnête, je n’ai jamais été un auditeur acharné d’aucun de ces deux artistes. Bien sûr, j’ai écouté comme beaucoup 17 et ? et la mixtape Jordan Kobe, mais je serai objectivement incapable de dresser une rétrospective de l’un ou de l’autre. Pourtant, l’annonce du décès d’XXXTentacion m’a touché d’une manière inexplicablement intense, peut-être parce que son omniprésence médiatique l’avait érigé en monument désormais inamovible du rap américain, ou parce que sa proximité avec son public et sa transparence sur l’évolution de sa fragile santé mentale avait attiré ma sympathie. Peut-être aussi parce que les premières rumeurs  sur le sujet semblaient totalement surréaliste, et laissaient penser à un coup de marketing ou à un extrait de tournage de clip. Sûrement enfin parce que, trompé par cet impression, nous avons diffusé pendant quelques heures une vidéo sur laquelle on peut apercevoir le corps sans vie du rappeur. Je le regrette sincèrement. Quelques heures plus tard, la mort de Jimmi Wopo au cours d’une fusillade à Pittsburgh vient clore une soirée déjà obscurcie par le voile d’une tristesse diffuse mais profonde. Deux éléments communs aux deux décès ne peuvent que retenir l’attention. Le premier est bien sûr la jeunesse des deux artistes, XXXTentacion avait passé le cap des 20 ans il y a quelques mois à peine, et Jimmy Wopo avait un an de plus. Le second, et certainement le plus frappant, est que l’un comme l’autre ont trouvé la mort à cause d’une arme à feu, après avoir essuyé plusieurs tirs d’un agresseur dans le cas d’XXXTentacion et après avoir été pris dans une fusillade pour Jimmy Wopo. La législation américaine, et plus précisément le deuxième amendement de la Constitution des Etats-Unis d’Amérique qui garantit à chaque citoyen le droit de porter une arme, fait l’objet de débats depuis des années déjà, y compris au sein de la scène rap. Espérons cependant que ce funeste 18 juin 2018 marque un pas décisif dans la perception du port d’arme aux Etats-Unis, et des victimes qu’il est susceptible d’engendrer. Car au-delà des artistes et de leur notoriété, ce sont deux vies humaines qui ont pris fin ce 18 juin 2018, et cette simple constatation devrait suffire à décrire l’horreur de ces deux meurtres.

17, à peine majeur et déjà mâture

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.