PARTAGER

« A l’heure qu’il est, bien sûr que j’ai des rêves et que j’aimerais bien obtenir des certifications. Déjà, sur un premier projet, c’est hyper prétentieux, c’est une carte de visite. Consommez du YL, apprenez bien à le connaître, et on verra pour la suite mais j’ai pas d’objectifs précis. » C’est de cette façon que le rappeur marseillais fixait ses objectifs comemrciaux à quelques jours de la sortie de son premier projet Confidences. Trois mois et demi plus tard, le rappeur vient de décrocher un disque d’or après une première semaine à 14.521 ventes. Malgré une composition des ventes fusionnées reposant majoritairement sur le streaming (75% en première semaine), la mixtape a été exploitée sur une durée convenable jusqu’au disque d’or, et pourrait atteindre le disque de platine en misant sur la durée. Ce résultat est à la fois un succès personnel pour YL, qui s’était énormément investi dans la mixtape, et pour Def Jam, dont la politique de développement d’artistes commence à porter ses fruits. YL a connu une ascension remarquable et remarquée à partir de la deuxième moitié de 2017, et il se revendiquait « disque de rue » longtemps avant la sortie de Confidences tant il ressentait l’omniprésence de sa musique à Marseille. L’adage selon lequel un rappeur adopté par le public marseillais, réputé pour son jugement sévère, serait adopté par la France semble avoir reçu une confirmation supplémentaire.

➡ Les certifications d’albums et premières semaines

Le rappeur du groupe La Synesia réalise une première semaine surprenante, avec 5.080 ventes il frôle le top ventes hebdomadaire et confirme son potentiel commercial. Producteur principal de son premier projet, Vegedream s’impose comme le symbole d’une génération d’artistes autosuffisants, en phase avec le marketing et la réalisation musicale de leurs titres. Néanmoins, au vu de ses 77% d’équivalents streaming en première semaine, l’artiste Universal a désormais pour enjeu principal de maintenir un niveau de ventes stables sur la durée, et de s’imposer une bonne fois pour toutes comme un visage avec lequel il faut compter.

De leur côté, Caballero et JeanJass font enfin leur entrée dans les charts français avec Double Hélice 3, premier projet depuis leur signature chez Polydor en mars dernier. Double Hélice 2 avait bénéficié d’un accueil critique très positif et d’un succès d’estime grandissant, mais des featurings de choix avec Fianso, Krisy, Hamza et Roméo Elvis ont permis au duo de prendre ses marques tout en conservant son identité belge très marquée. A noter que les rappeurs ont réalisé 20% de ventes physiques au total, un score plutôt convainquant pour des artistes internationaux et qui souligne une fois de plus l’ouverture de certains public français aux scènes francophones européennes.

Un deuxième disque de platine pour Naps, à peine deux mois après la sortie du projet. Le délai d’obtention de la certification s’est significativement écourté pour le rappeur marseillais en comparaison de celui de son précédent album Pochon Bleu. Porté par des singles efficaces mais plus sombres, A l’instinct semble rebasculer vers l’univers des débuts du rappeur et est pour lui l’occasion de marquer de son empreinte le style festif aux influences latines qui l’avait projeté vers les sommets l’année dernière. Typiquement marseillais, Naps présente comme beaucoup de rappeurs de la ville la caractéristique de dissimuler des thèmes et des atmosphères extrêmement durs derrière des mélodies chantantes.

Premier disque d’or pour un premier projet, YL concrétise les espoirs placés en lui par Def Jam France, qui a entrepris depuis un an de renouveler son catalogue en misant sur des étoiles montantes. De Rémy à YL en passant par Koba la D, le label mise résolument sur l’avenir tout en gardsant des valeurs stables comme IAM et Lacrim dans ses filets pour assurer un niveau de revenus suffisant sur le court terme. On avait déjà pu constater l’efficacité de la direction artistique du label de Benjamin Chulvanij sur Oyoki, la dernière mixtape en date de Kalash Criminel qui est désormais signé sur le label de TF1 Play Two aux côtés de Maître Gims, Cinco et Jok’Air.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here