PARTAGER

Ces dernières années, le rap a été submergé par un nouveau type d’artistes. Déjà rendues populaires par leurs vidéos aux contenus variés, ces personnalités de l’Internet n’hésitent pas à sauter le pas entre le contenu rap ludique et une pratique musicale plus assidue.

➡️ Le pionnier français du mouvement, Mister V

Mister V a commencé avec de la parodie musicale sur YouTube très tôt (dès 2008). Il a été l’un des pionniers de ce mouvement émergeant: en créant il y a 4 ans la chaine Mister V Music, on observe chez lui une volonté de se légitimer. Les séries de vidéos #Sapassoupa, qui prônent l’humour et la dérision mixés aux standards du rap actuel, en sont un parfait exemple. Yvick de son vrai prénom, a récemment obtenu un disque d’or pour son album Double V, qui culminait à plus de 21 500 exemplaires vendus en première semaine. Il apparait par la suite dans la série de vidéos de Sofiane Rentre dans le cercle.

➡️ Des vidéos de gaming au Bataclan, le phénomène Prime

 

Prime, est un youtubeur connu pour ses vidéos alliant le jeu vidéo FIFA à une grosse dose d’humour. Il a commencé à poster des morceaux sur Soundcloud, plateforme qu’il utilise pour mettre en ligne le projet Caca Boud1 durant l’été 2016. Ce projet s’avère etre un succès, comptablisant à ce jour plus de 8 millions d’écoutes. On observe que durant les dernier mois il a multiplié les sons sur YouTube et Soundcloud, enregistrés de manière artisanale et générant chez ses fans toujours plus d’engouement. C’est ainsi que Croco Crock a atteint le haut des charts de Soundcloud en tant que musique française la plus écoutée de la plateforme pendant une semaine complète. Fort de ces réussites prime décide en septembre 2017 d’annoncer un concert au Bataclan. Le concert s’est déroulé en novembre, à guichet fermé: sacré performance!

➡️ Bigflo & Oli sur YouTube, quand le phénomène s’inverse

Le duo Bigflo &t Oli a décidé de suivre le chemin inverse. A la suite de featurings avec des youtubeurs français connus, ils ont entrepris de relancer leur chaîne YouTube. Disposant d’une audience provenant de leur succès dans le rap, ils comptent bien l’adapter aux vidéos YouTube, qui selon Oli ont toujours été une passion. On ne leur souhaite que du succès! Les maisons de disques et labels ne sont pas à la traine non plus, beaucoup de ces youtu-rappeurs ont déja été contactés. C’est un profil avantageux puisqu’il ne nécessite pas de développer une fanbase… Outre-Atlantique, cette vague est déjà établie et constitue un buisness en plein boom.

➡️ Z!AS, quand un dénicheur de nouveaux talents est repéré par Atlantic Recors

Ce youtubeur est suivi par plus de 1,7 millions de personnes et ses vidéos alliant réactions musicales et humour comptabilisent à chaque sortie au moins 1,5 millions de vues. De manière à répondre aux attentes de son public, il a adopté le format de vidéos “Premiere”, pratique popularisée par Worldstar Hip-Hop qui consiste à poster en exclusivité le clip musical d’un artiste pour lui accorder une plus grande visibilité. Beaucoup de portails tels que Billboard, Complex et Hot-New Hip Hop se sont aussi lancés dans ce format. Ayant permis la découverte de plusieurs artistes, Z!AS, a su attirer le regard d’Atlantic Records, le label lui a proposé un boulot de A&R (responsable de la découverte de nouveaux artistes ou de groupes). Quelle évolution en l’espace d’un an pour ce joueur de football universitaire qui a commencé les vidéos YouTube uniquement pour se divertir!

➡️ Ricegum, adapter les codes de l’Internet au format rap

Il représente la vague diss track sur YouTube. Un diss est une pratique de rap qui consiste a attaquer plus ou moins violemment son adversaire. Ricegum, jeune youtubeur de 19 ans, a réussi à fidéliser une fanbase de plus de 8,6 millions d’abonnés, grace à des vidéos mélangeant trolling et humour. Voyant l’intérêt de la jeunesse d’Internet pour ce type de contenus, il multiplie les vidéos virales où il expose les pratiques jugées frauduleuses de youtubeurs et autres stars des réseaux sociaux avec des videos diss track et des vidéos #TheseKidsMustBeStopped (en français: #NousDevonsArrêterCesGosses).

D’autres youtubeurs, au vu la capitalisation et la célébrité grandissante de Ricegum, vont s’essayer la même pratique. C’est le cas de Jake Paul, qui fort de ces 11 millions d’abonnés publie durant l’été 2017 It’s Everyday Bro, un diss track a l’encontre de son ex qui va littéralement exploser. A ce jour, le morceau cumule plus de 147 millions de vues. Ricegum publie en réponse à ce morceau It’s Everynight Sis, qui accuse plus de 110 millions de vues à ce jour et 25 millions d’écoutes sur Spotify. En termes de visionnées, ces vidéos ont atteint la portée de tubes comme Réseaux de Niska en France…

➡️ YouTube, la nouvelle porte d’entrée du rap pour Pontiac Made DDG

Youtubeur, originaire du Michigan ayant commencé les vidéos il y a près de 3 ans, DDG compte vraiment prendre le rap d’assaut, à l’aide d’une série de sons produits par Zaytoven, Cashmoney AP et autres. Après un échange houleux avec Lil Yachty sur Twitter, il publie sur YouTube un clash qui atteint maintenant les 7 millions de vues. Selon ses dires, YouTube est un moyen de se faire connaître avant d’entrer dans le rap. Un abordage qui est train d’être amorti, car Worldstar Hip-Hop publie ses clips. Dans son dernier titre Take me serious, il parle de cette volonté d’être considéré à la même enseigne que n’importe quel rappeur. Beaucoup de rappeurs ont compris l’ampleur de cette manne de YouTube, c’est le cas de Lil Yachty et Ugly God qui ont tout les deux rejoint le Faze Clan, qui est la communauté gaming la plus grande au monde sur YouTube.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.