PARTAGER

Il y a près d’un an, Ninho sortait Comme Prévu, lui ayant permis de franchir un cap commercial mais également en termes de notoriété. Exploitant avec brio ce premier album, NI a même décidé de sortir une mixtape surprise seulement six mois plus tard, témoignant d’un certain état de grâce. Par la suite, Ninho a enchaîné les collaborations sur cette première partie de l’année, avant d’asséner le coup de grâce durant l’été. Deux semaines, il s’agit du temps qui aura suffi à Ninho afin d’asseoir sa suprématie sur les vacances du rap français. Son été précédent avait déjà été studieux, avec notamment le titre Mamacita, mais sur cette période estivale 2018, c’est grâce à trois featurings que Ni aura une fois de plus prouvé sa forme du moment.

➡ Pas de repos pour Ninho, et sûrement pas en Grèce

Bucci Night est disponible depuis le 13 juillet, en compagnie de Yaro, rappeur étant à l’aise avec les phases entraînantes et entêtantes, preuve en est avec le titre Dans la Zone en featuring avec RK. Ninho annonce son état d’esprit, la générosité, respectant Yaro, en proposant une collaboration efficace, avec un refrain parfaitement maîtrisé, permettant de mette en exergue leurs capacités artistiques respectives. Ce qui est intéressant dans cette collaboration est de voir la complicité entretenue entre ces deux artistes depuis des années, qui ont proposé plusieurs featurings ensemble par le passé, et Bucci Night peut clairement être considéré comme le plus abouti. Cette performance est bénéfique pour Yaro, qui n’a jamais eu un titre ayant réalisé autant de vues, lui permettant de bénéficier d’une exposition non négligeable de la part d’un artiste triple platine.

➡ L’alliance intergénérationnelle avec le Tonton du rap français

Deuxième opus estival pour Ninho, l’artiste de 22 ans va s’allier à un rappeur ayant près du double de son âge. Ainsi, Rim’K l’invite sur le morceau Air Max, sorti le 25 juillet. Changement de décor par rapport à Bucci Night, Ninho quitte la Grèce pour un clip en bas des bâtiments. Astucieusement, le début de la vidéo fait pourtant croire le contraire avec l’apparition de la bouée flamant rose, qui squatte toutes les plages et désormais même les clips de rap. La partie de Ninho est intéressante au vu des multiples références adressées à l’univers du rappeur originaire de Vitry, permettant de mettre en avant leurs points communs, malgré le fossé générationnel. Quant à Rim’k, comme à son habitude, il débarque à l’aise en survet’ du PSG, comme s’il avait l’âge de Ni mais surtout il pose impeccablement son flow sur une production à la pointe de la tendance musicale. Concernant Ninho, celui-ci assure le refrain et à l’instar de l’intégralité de ses featurings, Ninho s’approprie parfaitement l’ambiance musicale du titre. Le flow est tantôt chantant et lent, tantôt interprété plus bas et plus rapidement, démontrant une fois de plus sa technique largement supérieure à la moyenne, même sur des potentiels singles. Le flow est totalement envoûtant puisqu’il rentre facilement en tête et y trotte longuement. Il semblerait que ce soit cette formule qui a touché le plus les auditeurs, étant donné que le clip cumule déjà plus de 20 millions de vues. La renommée de Rim’K ajoutée à celle de Ninho y est sans doute pour beaucoup puisqu’il s’agit d’une collaboration entre une légende du rap français et une nouvelle tête d’affiche.

➡ La collaboration avec Kpoint, le bouquet final de l’été

Ninho a décidé de finir son mois de juillet en compagnie de Kpoint. Ainsi, sur Ma 6t a craqué, Ninho est allé sur le terrain musical de Kpoint en posant sur une production agrémentée de notes de guitare. Ce qui semblait logique au vu de la réputation artistique de Kpoint, l’inventeur de la trap n’roll. Les deux artistes s’imposent naturellement sur la production, montrant leurs facultés à s’approprier des instrumentales ultra-musicales. Comme à son habitude, Ninho a réussi à faire de ce titre un tube, en s’acclimatant à l’univers de Kpoint. NI envoie ses fameuses rimes qui pourraient paraître banales si un autre rappeur les interprétait, mais lui a cette formule pour les sublimer et les incruster dans la tête du public.

Difficile de résister à la déferlante Ninho cet été. Air Max et Ma 6t va craquer se classent tous les deux dans le top 10 des singles les plus streamés sur la semaine du 17 août. Un dilemme s’offre maintenant aux rappeurs. Faut-il inviter Ninho sur son morceau ? Certains commentaires ayant évoqué la surpuissance de Ninho sur certains morceaux, au détriment de l’artiste qui invite. Mais Ninho pousse systématiquement dans ses retranchements le rappeur avec qui il croise le micro, en plus de faire de ses collaborations, des tubes en puissance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.