PARTAGER

Vous connaissiez ce personnage de yencli, fictif, mais tellement représentatif de certaines personnes, que PNL aimait citer dans ses chansons. Et bien, tel Pinocchio qui s’est transformé en petit garçon, le yencli devient Hervé Liencli, mélangeant à la fois pop et rap dans un clip plutôt sombre, pouvant représenter le décor virtuel du monde de ce public facile et consommateur. Le personnage est un monstre d’ironie tant il dépeint avec aisance ce type d’individu. Le yencli est bien entendu sombre, avec “sa casquette et sa banane”, et vénère Eddy de Pretto, tout en hissant BigFlo et Oli au rang de classique. Tout est chan-mé, des multi-syllabiques jusqu’aux 20 touchés à Tarik dans la matinée. Le rappeur originaire de Belleville, sous la bannière de la très sérieuse Batterie Faible Records, apporte ainsi quelque chose d’assez drôle, qu’on peut aussi interpréter comme un réel clash. Certains seront ainsi confrontés à leur CV , et pourront logiquement grimacer. Est-ce que le Yencligang peut-il croître et prétendre un jour à une certification? Vraisemblablement pas, mais il est parfois bon de voir de tels clips. Les fans de PNL pourront apprécier et écouter ce son, en attendant la sortie de leur prochain opus qui n’a toujours pas de date officielle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.