PARTAGER

Plus que jamais, les armes à feu sont au centre de l’actualité aux Etats-Unis alors que le documentaire Netflix Unsolved : The Murders of Tupac and The Notorious B.I.G. vient de mettre sur la table de nouveau éléments dans l’affaire du meurtre de Tupac le 13 septembre 1996 à Las Vegas. Plus de 20 ans plus tard, le 18 juin 2018, c’était au rappeur XXXTentacion de trouver la mort en périphérie de Miami après avoir été également abattu par balles en pleine journée. Plus tard dans la journée, Jimmy Wopo est tué au cours d’une fusillade à Pittsburgh. Cette tragique journée du 18 juin aurait dû faire office de signal d’alarme dans un pays gangrené par son incapacité à résoudre la question de la réglementation des armes à feu... Mais 15 jours plus tard, le constat est sans appel : le rappeur de Memphis RichLord est tué par balle le 28 juin devant un club de strip-tease, puis le 30 juin ce sont les rappeurs Smoke Dawg et Koba Prime qui sont abattus en plein centre-ville de Toronto en sortant d’une boîte de nuit. Le 2 juillet, le rappeur de Sacramento Steeezy est grièvement blessé alors qu’il se trouvait dans un lotissement privé pour fêter un anniversaire. Lundi soir à Atlanta, la maison de la mère du rappeur Bankroll Fresh a également été la cible d’une action punitive et criblée de balles, dernier acte d’une série d’événements qui mettent en lumière le degré de violence de la société nord-américaine contemporaine…

18 juin 2018, impressions d’un jour funeste pour la musique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.